Vous devez faire vos première ventes en moins de 6 mois !

0
397
Minimum Viable Product

Je croise beaucoup de start-up qui se concentrent sur leur produit, cherchent de nouvelles façons d’améliorer leur interface, tentent de résoudre de manière élegante un problème technique…

Et alors le temps passe, le cash se consume, et pire encore, le superbe produit avec toutes ces fonctionnalités n’a pas encore vécu dans les mains d’un client.

Résultat, quand le produit arrive sur le marché, il n’y a plus de cash et il est bien tard pour s’apercevoir qu’il ne convient pas aux clients.

Vous avez sans doute entendu parlé de MVP (Minimum Viable Product) ? C’est votre produit, mais dans sa fonction de base, sans emballage ni fioriture, juste la fonction clé.

Cela peut être un bout de code non optimisé, un prototype sans aucun design, le principal est qu’il puisse rendre le service de base sur lequel vous allez construire votre aventure entreprenariale.

Un MVP c’est quelquechose de quasi instantané à réaliser. Pour notre part, nous avions réalisé notre MVP avant d’immatriculer la société, cela nous a pris un mois.

Le gros avantage, c’est que vous allez pouvoir mettre votre ou vos MVP dans les mains de vos futurs clients. C’est à ce moment que vous allez commencer à apprendre énormément !

Les clients n’ont pas la même vision que nous, ils n’utilisent pas votre produit ou MVP comme vous l’aviez imaginé, et parfois – miracle – vos futurs clients vous trouvent des astuces d’utilisations auxquelles vous n’auriez jamais pensé. Dans tous les cas, avec vos MVP en circulation vous allez disposer d’un nombre incalculable d’information de qualité, ce qui est important dans votre marché, ce qui ne sert à rien dans votre MVP, les concurrents en place etc…

Une fois que vous avez validé que votre MVP fonctionne plus ou moins en clientèle vous pouvez commencer le principal : mettre sur pieds la cmmercialisation de votre produit.

Oui votre produit n’est pas parfait, oui il y a encore 3 fonctionnalités importantes à développer…. Mais penchez vous de suite sur sa commercialisation, c’est un travail de titan.

Vous allez devoir trouver une promesse, trouver les moyens de faire connaître votre société, fixer un prix, trouver une méthode de vente simple, prendre des rendez-vous, faire signer des bons de commande et/ou réaliser des ventes en ligne.

Si au bout de 6 mois, vous n’avez rien vendu… Posez vous des questions : vous ne développez pas assez vite, vous êtes trop pointilleux, vous n’arrivez pas à communiquer votre enthousiasme à vos premiers acheteurs ?

Le fait d’arriver à vendre, c’est à dire -je le précise- à arriver à encaisser du cash a énormément d’effets bénéfiques :

– vos développeurs seront boostés car c’est un reconnaissance importante de tout le travail qu’ils auront fourni en sous-marin

– vous aurez validé pas mal d’étapes : une vente signifie une offre  à peu près claire, un prix acceptable, une organisation commerciale qui fonctionne

– enfin, vous aurez plus de cash et donc vous gagnerez un peu plus de visibilité, un peu plus de marges de manoeuvre.

Cette volontée de mettre sur le marché un produit très rapidement n’est pas commune, en tout cas dans les start-up.  Pourtant c’est une étape importante qu’il faut provoquer au plus vite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here